Non classé

Message de notre évêque Mgr Pascal DELANNOY

logo diocèse

Mercredi 25 mars 2020, Fête de L’Annonciation, 

Aux prêtres et diacres du diocèse,

aux délégués diocésains et responsables des services diocésains,

 

Chers amis,

Merci pour tout ce qui vous initiez afin de maintenir le lien entre tous en cette période de confinement dont nul ne connaît le terme. Merci surtout de soutenir moralement et spirituellement les personnes atteintes du Covid-19 ainsi que leur famille et de demeurer présents auprès de ceux et celles qui sont atteints par d’autres pathologies. Assumer ce soutien par un entretien téléphonique, un courriel, une vidéo-conférence ou tout autre moyen est évidemment essentiel dans ces circonstances.

 Appel urgent aux prêtres de moins de 70 ans

Pour accompagner les personnes malades ou mourantes dans les hôpitaux de la Seine-Saint-Denis et pallier à des manques de bénévoles dans nos équipes d’aumônerie (âge ou santé précaire) j’invite ceux d’entre vous qui ont moins de 70 ans et qui sont en bonne santé à se rendre disponibles pour exercer leur ministère d’accompagnement, d’écoute et sacramentel auprès des familles ou/et des personnes mourantes. Il va de soi que l’accès dans les hôpitaux se fera dans le respect des règles actuelles en revêtant l’équipement ad-hoc fourni par le centre hospitalier.

J’ai envoyé un courrier aux directeurs d’établissement pour leur dire notre disponibilité, comme prêtres, pour cet accompagnement d’urgence. Merci aux volontaires de me dire par mail leur disponibilité. Avec Marie-Noëlle Mary, délégué diocésaine à la Pastorale de la santé, nous leur ferons éventuellement signe en fonction de leur lieu d’habitation.

Partager les initiatives

Comme déjà demandé je vous encourage à faire connaître au Père Philippe Guiougou, Vicaire général, vos initiatives mais aussi celles des paroissiens et des mouvements afin que nous puissions éventuellement les partager sur le site internet du diocèse. N’hésitez pas à partager les petits gestes de solidarité, comme, par exemple, déposer un repas, un panier de course, un livre, un DVD… devant la porte d’une personne isolée.

Semaine Sainte

Il est fort probable que le confinement se poursuive jusqu’à la fin avril mais, dès à présent, nous savons avec certitude qu’il nous faudra vivre la Semaine sainte « autrement ». Le service diocésain de la pastorale liturgique fera des propositions pour vivre à domicile, seul ou en famille, les différentes célébrations. Bien sûr, cela n’empêche nullement les initiatives locales, afin que chacun vive ces journées comme un temps de ressourcement privilégié et peut-être même, à l’heure du confinement, comme un temps de retraite.En signe de communion avec tout le diocèse je célébrerai la Semaine Sainte à la Basilique-Cathédrale en espérant pouvoir diffuser ces célébrations via les réseaux sociaux.

Messe chrismale et baptêmes

La messe chrismale sera reportée après Pâques, à un moment où il sera possible de se rassembler ! Pour l’instant, mais vous percevez le caractère conditionnel de cette annonce, je pense au Vendredi 29 mai, avant-veille de la Pentecôte. Les baptêmes des catéchumènes pourraient alors être célébrés le dimanche de Pentecôte en paroisse.

Confirmations

Les célébrations de confirmation prévues en avril, voire début mai,ne pourront avoir lieu.  Il sera proposé aux confirmands concernés de recevoir le don de l’Esprit Saint en plénitude le dimanche 31 mai après-midi, fête de la Pentecôte, à la Basilique-Cathédrale Saint-Denis.

Confessions

A l’approche de Pâques beaucoup de fidèles souhaitent se confesser. Nous ne pourrons pas, malheureusement, répondre à leur demande. Faut-il rappeler qu’aucune confession n’est possible par téléphone ou via les réseaux sociaux ? Alors, que faire ? Le 20 mars dernier, le pape François a répondu à cette question en proposant la confession de désir (voir texte du pape ci-après).

Aide d’urgence et solidarité

La délégation départementale du Secours catholique prend des dispositions dont les détails vous seront communiqués dans les jours à venir. Dès à présent voici le lien « Soliguide » qui permet de connaître les lieux qui demeurent ouverts pour accueillir les personnes qui sont à la rue : http://www.solinum.org/coronavirus-structures-ouvertes-seine-saint-denis-93/

 Quêtes

Plusieurs d’entre vous se sont inquiétés de la quasi-absence absence de ressources pour notre Eglise en cette période de confinement. Afin de favoriser la générosité des fidèles nous allons rendre opérationnelle l’application « Obole digitale » qui permet les dons via les applications numériques. Notre économe diocésain, Monsieur Jean-Géraud Trillat, vous tiendra informé dans les jours à venir.

Gestion du personnel (concerne plus particulièrement les curés)

Toutes les modalités concernant la gestion du personnel en cette période de confinement, et notamment le recours au chômage partiel, vous seront données par notre économe diocésain, Mr jean-Géraud Trillat, au plus tard en fin de semaine.

Le père Philippe et moi-même demeurons à votre disposition par téléphone ou courriel. Bien fraternellement,

+ Pascal Delannoy

Evêque de Saint-Denis en France

La confession de désir (Pape François 20 mars 2020)

A tous les malades du Coronavirus, à tous les confinés qui ne peuvent pas vivre le sacrement de la réconciliation en cette période de Carême, le pape François rappelle ce que prévoit le Catéchisme pour demander pardon à Dieu.


« Je sais qu’à l’occasion de Pâques, beaucoup d’entre vous allez vous confesser pour retrouver Dieu », a dit le pape lors de la messe qu’il célébrait ce 20 mars 2020 en direct streaming de Sainte-Marthe. « Mais nombreux me diront aujourd’hui : “Mais, père, où puis-je trouver un prêtre, un confesseur, puisque je ne peux pas sortir de chez moi ? Et je veux faire la paix avec le Seigneur, je veux qu’il m’embrasse, que mon papa m’embrasse… Comment faire sans prêtre ?” »


« Fais ce que dit le Catéchisme », a-t-il répondu : « C’est très clair : si tu ne trouves pas de prêtre pour te confesser, parle avec Dieu, il est ton Père, et dis-lui la vérité : “Seigneur, j’ai manigancé ceci, cela, cela…. pardon”, et demande-lui pardon de tout ton cœur, avec l’Acte de contrition et promets-lui : “Je me confesserai plus tard, mais pardonne-moi maintenant”. Et tu reviendras immédiatement dans la grâce de Dieu. »


Ainsi, a ajouté le pape, « tu peux t’approcher toi-même du pardon de Dieu, comme l’enseigne le Catéchisme, sans avoir de prêtre sous la main… Trouve le moment juste, le bon moment. Un Acte de contrition bien fait, et ainsi notre âme deviendra blanche comme la neige ».
Le pape François citait les articles 1451 et 1452 du Catéchisme de l’Eglise catholique, qui stipulent que la « contrition « parfaite » remet les fautes vénielles ; elle obtient aussi le pardon des péchés mortels, si elle comporte la ferme résolution de recourir dès que possible à la confession sacramentelle ».


« La contrition dite « imparfaite » (ou « attrition » ), poursuit le texte, est, elle aussi, un don de Dieu, une impulsion de l’Esprit Saint. Elle naît de la considération de la laideur du péché ou de la crainte de la damnation éternelle et des autres peines dont est menacé le pécheur (contrition par crainte). Un tel ébranlement de la conscience peut amorcer une évolution intérieure qui sera parachevée sous l’action de la grâce, par l’absolution sacramentelle. Par elle-même, cependant, la contrition imparfaite n’obtient pas le pardon des péchés graves, mais elle dispose à l’obtenir dans le sacrement de la Pénitence. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

Paganismeceltique |
Tournée FJ en Bretagne |
Blog de Pierre-Yves LENOBLE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Matregbezawe
| Visitation de la Dame de to...
| Ma vie en abondance